GameCritic // Super Mario Maker

143 views
0

          Toi aussi tu as rêvé d’enrager le monde entier avec des blocs invisibles ? Ne bouge pas, on a le jeu pour toi : Super Frustration Maker. Le jeu où tous les coups en dessous de la ceinture sont permis, pour empêcher Mario de gagner ton sacro-saint niveau…

Un fabuleux générateur de fun !
10/10 – www.livechallenge.fr

          Dans ce Mario Bros peu ordinaire, le développeur ne propose pas de niveau, mais fournit les outils pour les créer soi-même. Fort heureusement, de nombreux contributeurs se portent volontaires et ce n’est pas la quantité de niveaux disponibles qui fait défaut à ce jeu, bien au contraire. La construction des niveaux au stylet avec le gamepad wii u et son écran tactile sied à merveille au concept, rendant la création de niveau à la portée d’un chimpanzé.

4 Jeux en 1

          Les moteurs de jeu au nombre de 4 permettront, selon la libre volonté de chaque créateur, de créer un niveau au format de super mario bros 1, super mario bros 3, super mario world, ou encore new super mario bros. Cette richesse est d’autant plus intéressante que chaque version dispose de ses propres fonctionnalités. Si new super mario bros peut rebondir contre les murs, faire la toupie et porter des objets, il n’en est rien de tout cela pour super mario bros premier du nom. Le côté sophistiqué n’enlève rien à la complexité et rend simplement l’aventure différente. On préférera ainsi new super mario pour résoudre des puzzles exploitant les objets emportés, pendant que super mario bros 1 sera le choix des créateurs qui ne veulent pas voir les joueurs tricher en emportant des objets pour tenter de les aider, à des endroits où cela n’était pas originellement prévu. Hé oui, tel un bêta-testeur, il vous sera demandé de vérifier la faisabilité de votre niveau avant l’upload, et il vous appartiendra d’y laisser des passages secrets plus ou moins subtiles. Nombreux sont les “experts en triche” qui chercheront à gagner votre niveau avec le minimum d’effort, exploitant des possibilités souvent non prévues par son auteur. Cela fait partie du jeu !

>> Certains niveaux vous demanderont de frôler la mort !

Des subtilités en masse

          Le site super mario maker bookmark vient compléter la richesse de l’expérience, en permettant de rechercher des niveaux avec des critères détaillés. Ainsi, on peut sélectionner un niveau en fonction de son taux de réussite (le “clear-rate”, basé sur un nombre moyen de décès de Mario pour vaincre un niveau), ou encore en fonction de son thème (certains étant des niveaux de rapidité, d’autres sur un train fantôme, etc). La possibilité laissée au joueur de noter d’un commentaire ou d’une étoile donne un aspect communautaire très viral et très appréciable. Le créateur dispose également de la possibilité de limiter le temps ou de générer un déplacement automatique de l’écran, en réglant au passage la vitesse de défilement. D’autres nombreux clins d’oeil viennent enrichir le gameplay, comme par exemple les effets sonores amusants. Enfin, le fait d’avoir grandi avec Mario donne à ce jeu un caractère unique et précieux.

Toutes ces fonctionnalités mises bout à bout permettent d’offrir à Super Mario Maker une intensité dramaturgique incomparable.

          Au niveau des déceptions, l’impossibilité de créer une combinaison de niveaux pousse le créateur à faire le niveau le plus difficile possible pour que le joueur y passe le plus de temps ; quand au joueur, cette absence “d’après” le niveau rend inutile toute exploration, recherche de passage secret ou collecte d’items. On est dans une démarche bête et méchante de “casser” le plus de niveaux possibles sans prendre le temps d’admirer le décor ni même de repecter son auteur. Mario oblige, la moyenne d’âge étant assez basse, la plupart des joueurs comme créateurs manquent cruellement de maturité, rendant la convivialité de la communauté plutôt médiocre… d’autant plus que rien n’est fait pour encourager le jeu à plusieurs. C’est un jeu paradoxalement solo. On fabrique un niveau et on gagne un niveau seul, dans son coin. Mis à part le “world record”, il n’y a absolument aucun moment où les joueurs se retrouvent à jouer ensemble. Pas de tournoi, pas de mode 2 joueurs en alternance une vie chacun (mais que fait Luigi ??). Rien de tout ça. Heureusement que quelques streamers assurent le fan-service que Nintendo n’assure absolument pas. Quand au scénario, c’est l’armée de 100 mario qui sacrifient leurs vies pour une princesse dans le mode super-expert. Pourquoi sont-ils 100 ? Pourquoi tant de sacrifices pour une seule princesse ? Ce n’est pas dans ce Mario qu’on trouvera une quelconque logique au pitch, mais, entre nous, on s’en fichait.

10.0

Author's rating

Overall rating

Originalité
10.0
Challenge
10.0
Scénario
1.0
Ambiance
10.0
Multijoueurs
3.0
The good
  • Communauté très active, rendant la durée de vie proche de l'infini
  • Richesse des outils de création, grande diversité des expériences
  • Le gameplay entièrement pensé pour l'écran tactile du GamePad Wii U
The bad
  • Pas de création de mondes, uniquement des créations de niveaux
  • Les blocs invisibles illimités, malgré les dérives de nombreux créateurs
  • L'absence d'empathie des joueurs envers les créateurs de niveaux

Your email address will not be published. Required fields are marked *